Canet-Valette
Revue des Vins de France

" In vino veritas ? Et si on y revenait ? Si on arrêtait d'engluer le monde, la culture et surtout le commerce du vin dans un océan de mensonges plus ou moins pieux?


Toujours plus d'ostentation, de com' et de dollars… Toujours moins de paysans, de sincérité et de bons coups à boire… Si on revenait au fondamentaux ?


À cette boisson qui coule de source, qui coule dans nos veines et dans celles de tant d'amis vignerons qui refusent le prêt-à-penser et le prêt-à-acheter, le marketing et la spéculation. La photo que vous venez de voir, brute, non apprêtée, choquante peut-être, résume à sa façon, sudiste, languedocienne, libre, notre philosophie du vin, la philosophie qui prévaut depuis 1992 au domaine Canet-Valette : les repas, l'amitié, les bouteilles que l'on débouche et le bruit des verres qui s'entrechoquent à l'apéro. La vie, notre vie, à la "vraie vie " ?…  

C'est une terre rugueuse, généreuse en fait, mais qui se méfie des apparences. Terre de vigne, de pierre et de rugby, où l'on ne fait pas de cinéma. Ici à Cessenon-sur-Orb, aux portes du Parc Naturel du Haut-Languedoc, ce sont les garrigues, la montagne, le vent qui dictent la loi. Nos vins sont tout simplement leurs enfants, témoins d'une culture taiseuse, riches d'une force intérieure qui ignore tout des modes.


Ils sont partie intégrante de ce pays. Car, à quoi sert le terroir si l'on n'a pas senti son rythme, si l'on ne fait pas corps avec lui? Si l'on n'a pas aimé et souffert avec lui?

 

Une vraie histoire languedocienne, une histoire de village… Un petit-fils (Marc Valette) qui reprend les vignes familiales sous la houlette ferme mais attentive de son grand-père.

 

La religion du travail, les vieilles valeurs, mais, comme ceux de tous les copains du bistrot et du rugby, les raisins finissent à la coopérative …

 

 

Puis, en 1992, c'est la révolution culturelle : Marc Valette crée son domaine. Il fera lui-même son vin, libre, à son image.

 

Commence alors une aventure forte pleine de sueur, de joies et de larmes, une histoire d'amour entre un terroir et un homme.

 

Travailler naturellement les vignes, c'est juste une évidence. Pour soi, d'abord, parce que tout bêtement on boit le vin qu'on produit.

Parce qu'il est difficile d'aimer sa terre, d'aimer son pays tout en les détruisant. Parce qu'il faut penser à ses enfants.

Le domaine Canet-Valette est certifié ECOCERT, "bio", depuis 1999.

 

Pour autant, pas question de jouer les ayatollahs; l'intégrisme conduit toujours à l'exclusion.

Nous ne sommes pas là pour donner des leçons, pour faire de la politique, pour surfer sur des vagues médiatiques mais juste pour faire du bon vin… " CANET-VALETTE