Diplomatico

Plus connu pour son pétrole (du moins en France...) que pour ses rhums, le Venezuela est pourtant un pays d'élection pour la canne à sucre depuis fort longtemps.

 

Cela n'a pas échappé – notamment – au groupe canadien Seagram qui, dès les années 50, a implanté un complexe de spiritueux à La Miel, non loin de la capitale Caracas, qui est devenu très important au fil du temps. On y a élaboré notamment les rhums Cacique, exportés surtout en Espagne et en Grande-Bretagne.

 

Au début des années 2000, Seagram ne souhaite plus s'occuper de production, et revend le site à des actionnaires vénézuéliens, dont la distillerie San Andres, qui donnent à l'entreprise le nom de Destilerias Unidas. Celle-ci développe alors une gamme nouvelle, baptisée Diplomatico.


En une cinquantaine d'année, le site de La Miel a développé un remarquable savoir-faire dans l'assemblage des rhums. Elle dispose pour cela de sept alambics, dont quatre colonnes en continu et trois alambics à repasse, qui sont alimentés en mélasses de première qualité.


En combinant ces équipements et de nombreuses variables en matière de vieillissement, Destilerias Unidas élabore ainsi pas moins de 49 recettes de rhums différents ! L'entreprise produit également une vaste gamme de spiritueux et de liqueurs, dont des whiskies, des gins, des vodkas, etc...


Avec une vocation internationale nettement affichée, la gamme Diplomatico est maintenant disponible en France, avec comme références principales l'Anejo, un assemblage de rhums d'au moins quatre ans issus de différents alambics, présentant un moelleux très aromatique ; Reserva, à base de rhums de 8 ans d'âge, bien épicé ; Reserva Exclusiva, d'au moins 12 ans d'âge (ce qui est très rare pour le rhum), d'une richesse aromatique remarquablement intense.


Dès son lancement, la gamme Diplomatico a été très remarquée dans les concours internationaux de spiritueux. Ainsi, rien qu'en 2007, elle a obtenu 14 médailles à San Francisco, Floride, Londres, La Nouvelle Orléans et Bruxelles.