UNE QUESTION ? CONTACTEZ-NOUS AU 09 86 23 80 36 - VINS 100% EN STOCK

la Mauny

Joseph Ferdinand Poulain, Comte de Mauny, issu de la noblesse bretonne et conseiller du Roi de France, débarque en Martinique en 1749. Il épouse la fille d'un planteur détenteur d'un domaine situé à Rivière-Pilote, au Sud de l'île et lui donne son nom : le Domaine La Mauny est né.

 

Le domaine est très longtemps une sucrerie où l'on fabrique également un peu de tafia (ancêtre du rhum de mélasse).

 

En 1820, la distillerie La Mauny développe une production de rhum agricole, élaboré à partir du pur jus frais des cannes à sucre du domaine.

 

De 1883 jusqu'au début du XXe siècle, plusieurs propriétaires se succèdent, dont la famille Codé, puis Lapiquonne qui se lance dans la production de rhum. Cette dernière vend l'entreprise en 1923 aux frères Théodore et Georges Bellonnie qui modernisent l'habitation, agrandissent l'unité de production et y apportent de nouvelles installations comme une colonne à distiller, de nouveaux moulins de broyage et une machine à vapeur.

 

Georges se consacre à la distillation tandis que son frère Théodore s'adonne au négoce et se spécialise dans le rhum. La distillerie connait une expansion fulgurante, grâce à la commercialisation de ses rhums en bouteilles sérigraphiées et étiquetées et au début de l'exportation vers 1950.

 

A la mort des frères Bellonnie en 1970, la famille Bourdillon, installée de longue date en Martinique, s'associe à Madame Théodore Bellonnie et permet la reconnaissance et l'ascension fulgurante des rhums issus de la distillerie La Mauny.

 

La distillerie La Mauny est à ce jour l'une des plus importantes de Martinique, à la fois pour sa surface de canne plantée et pour sa production. Elle broie ainsi chaque année environ 30 000 tonnes de canne à sucre, dont plus de la moitié coupée à la main, pour produire trois millions de litre de rhum agricole.